Comment dépasser le capitalisme ?

Thomasset Nicolas 31/03/2015

« Moins vous êtes, plus vous avez… Ainsi, toutes les passions et toutes les activités sont englouties dans la cupidité. »

Ici Marx illustre la cupidité du capitalisme et de sa représentation hierarchique. La pensée fondatrice de Marx que le prolétariat se fait exploiter par des capitalistes qui eux sont prêts à tout pour empocher un maximum de profit est toujours d’actualité. Mais depuis que Marx et Friedrich Engels ont écrit leur manifeste du parti communiste, la société capitaliste a bien évoluée. Désormais en France les atouts du capitalisme comme les droits à la propriété ou les libertés individuelles disparaissent. La France n’a plus de culpabilité a voir 8millions de ses enfants en situation de mal logement (en 2014 selon fondation abbé pierre) ou à faire une croix sur les droits fondamentaux sous couvert de menaces terroristes. On le sait la liste des défauts du capitalisme  est gigantesque la question se pose donc sur la sortie de celui-ci. L’interdépendance économique des états entre eux explique en partie le maintien du capitalisme mais alors comment faire sortir toute une société de l’aliénation au capitalisme.

Plusieurs idéologies, toutes différentes l’une d’entre elles, ont tenté de dépasser le capitalisme.

 Le capitalisme peut-il être dépassé par la réforme ou la révolution ?

Premièrement nous aborderons des tentatives d’accès au pouvoir de la gauche réformiste puis analyserons les possibilités de vaincre le capitalisme grâce à la pensée révolutionnaire.

*1Quand la bourgeoisie parle aux prolos,

1983, année symbole du tournant de rigueur Par Francois Mittérand ce virage libéral permet la fuite des capitaux considéraux

2012-2015 c’est le retour de la présidence socialiste aux commandes qui achève son électorat historique en adoptant des lois patronales comme l’augmentation de l’âge de départ à la retraite, l’augmentation de la TVA, la fin du repos dominicale et la destruction de  multiples autres articles du Conseil National de la résistance.

L’impuissance socialiste sur des changements économiques est remarquable mais ne doit pas cacher quelques changements sociétaux.

1981 : abolition de la peine de mort par Francois Mittérand

1982: Réduction du temps de travail C’est l’une des mesures phares du programme électoral de François Mitterrand en 1981 faire baisser la durée légale du travail hebdomadaire de 40 à 35 heures. Face à l’hostilité du patronat, ce sera finalement la semaine de 39 heures qui sera adoptée en 1982.(l’expansio_express_top_et_flop_mittérand)

2013 : loi pour le mariage pour tous Seule loi de « gauche pour combattre les inégalités » mais qui finira quand même en compromis puisque la loi permet aux maires récalcitrants de refuser ces mariages
« Le capitalisme en se déguisant dans un habit critique de lui-même permet à ses  premières victimes ne plus y voir clair et de se perdre dans ces vieux schémas. « Mais si la gauche adopte la même politique que la droite au pouvoir c’est que ça doit être la seule solution ».  Avec cette réflexion la France devient le pays avec le moins de syndiqués avec seulement 7%(alternative économique)

 La technique du compromis applique par les réformistes aux pouvoirs ne semblent pas profiter au camp des travailleurs.

La solution doit donc passer par une méthode plus radicale.

Le livre « L’insurrection qui vient » est symbole d’une pensée qui dit que le capitalisme ne disparaîtra pas tant que le travail existe. Pour le comité invisible auteur du livre, reprendre le contrôle du temps collectif, individuel est l’objectif de la lutte.

2- Une utopie à portée de main ?

1/ Un combat de terrain au quotidien

Les 300 différents habitants actuels de la Zad de Notre Dame des Landes investissent 1200 hectares de zones inondables dans le but d’éviter la construction d’un énième aéroport. Leur mode de vie se résume au partage, tout s’échange ou se vend à prix libre. Les militants sur place sont fiers de vivre  indépendamment du monde qu’ils critiquent tant. Tous ici refusent des aident de l’Etat. Par leur mode de vies les habitants évitent toutes les créations de besoins superficiels du capitalisme. Etre  Zadiste c’est retrouver les besoins fondamentaux d’un animal : trouver de quoi manger, se loger et se reproduire. Les inégalités, sont donc invisibles dans ces sortes de communautés car elles dépendent de personne et de tout le monde à la fois.(hervé Kempf NDDL)

2/ Une expérience difficilement exploitable à un point de vue national.

Le confort de ces zones où règnent l’anarchie et l’horizontalisme ne doit pas être du gout de tout le monde. Cela doit être le point qui effraie le plus sur ce mode de vie. Quand on détient un certain niveau de vie souvent l’émancipation pécuniaire l’emporte sur toute autre émancipation. C’est pourquoi on remarque que la bourgeoisie n’a que très rarement cédé ou reculé sur ses positions.

Il est donc impossible d’une manière politique ou étatique à l’heure actuelle qu’un parti politique qui revendiquerait ce mode de vie altruiste n’arrive au pouvoir. Les anarchistes ayant comme vicieuse habitude de rester chez eux lors du religieux dimanche électoral. Ce mode de vie repose donc uniquement sur des choix locaux dans le but d’agir globalement.

Pour ce qui reste de la politique nationale ou européenne il sera intéressant de voir l’évolution des forces progressistes réformistes comme Syriza ou Podemos critiquant la social-démocratie responsable de la mort d’une certaine gauche. Syriza déjà au pouvoir en Grèce depuis 2 mois à promis de rétablir l’électricité, l’eau et des bons de nourriture pour les plus pauvres et Podemos prévoit de gérer nationalement l’Espagne d’une manière démocratique en organisant des réunions décisives partout dans le pays. En espérant que ces nouvelles forces ne reproduisent pas les mêmes erreurs que les socialistes d’aujourd’hui.

Il est donc compliqué de démocratiquement dépasser le capitalisme par des forces réformistes au niveau National mais semble atteignable de déjouer les méfaits du capitalisme en agissant localement comme les nombreux zadistes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s